Le syndrome d'Essex-Lopresti & Instabilités de l'avant-bras :

L'avant-bras de l'homme est exceptionnel car il permet la rotation de la main par le biais du mouvement de prono-supination. Ce mouvement complexe et essentiel implique aussi le coude et le poignet. Lors de certains traumatismes à haute énergie, l'avant-bras peut être déstabilisé si les ligaments qui unissent le radius et l'ulna sont déchirés. Le Syndrome d'Essex-Lopresti correspond à une déstabilisation complète de l'avant-bras : la membrane interosseuse et les ligaments radio-ulnaires distaux sont déchirés et la tete radiale est généralement fracturée. Ce syndrome est difficile à diagnostiquer et pour cela j'ai décrit un signe échographique, "le signe de la hernie musculaire provoquée" et un test per-opératoire, "le radius joystick test". Par la suite j'ai développé différentes techniques de ligamentoplastie de la membrane interosseuse, simple ou double. J'ai aussi décrit l'articulation radio-ulnaire moyenne (seule les articulations radio-ulnaire proximale et distale avaient été décrites jusqu'alors).

Pour plus d'informations sur ce thème vous pouvez aussi aller ici : page sur la chirurgie de l'avant-bras.

 

FIGURES : Animation montrant la physiopathologie du syndrome d'Essex-Lopresti & Illustration de la technique de double ligamentoplastie mise au point. Lors de l'accident le radius migre brutalement vers le haut et l'enjeu principal de la prise en charge et de parvenir à le restabiliser en bonne position.

© 2020 by Marc Soubeyrand.