POIGNET & MAIN​

Le canal carpien

C'est un espace compris entre les os du carpe (en arrière) et le rétinaculum des fléchisseurs (en avant). C'est donc un canal dans lequel vont passer le nerf médial et les tendons fléchisseurs des doigts.

Vidéo : Présentation de l'anatomie du canal carpien.

Lorsque les patients sont gênés on demande un électromyogramme du nerf médian. C'est un examen qui permet de déterminer si le nerf conduit bien le courant. Si le diagnostic est confirmé on peut faire des infiltrations. En cas d'échec on peut alors aller vers la chirurgie. Cette dernière est simple : il suffit de couper le rétinaculum des fléchisseurs. Cette chirurgie se fait en ambulatoire. Classiquement cette ouverture du rétinaculum se fait à "ciel ouvert", c'est à dire en faisant une cicatrice dans la paume de la main. Cependant, il est maintenant possible de faire cette chirurgie de manière mini-invasive, sous contrôle endoscopique (avec une caméra). Le gros avantage de cette technique, outre la rançon cosmétique, est une cessation plus rapide des douleurs et une reprise plus rapide des activités domestiques ou professionnelles. En terme de qualité de libération du nerf médian ces deux techniques sont équivalentes. Il peut d'ailleurs parfois s'avérer impossible ou trop risquer de mener la procédure endoscopique à bout et dans ce cas on peut être amené à prendre la décision pendant l'intervention de "convertir" vers la technique à ciel ouvert.

Vidéo : Principe technique de la libération endoscopique du canal carpien.

La maladie de Dupuytren

C'est une maladie fréquente qui consiste en une prolifération de cellules (les myofibroblastes) dans la paume de la main. Ces cellules vont fabriquer des nodules et des brides palpables sous la peau. Les brides peuvent progressivement rétracter un ou plusieurs doigts et le patient ne peut plus étendre le doigt. Il peut alors devenir nécessaire d'opérer pour retirer les tissus pathologique et restaurer l'extension du ou des doigts.

Le doigt à ressaut

Les tendons fléchisseurs des doigts coulissent dans des gaines renforcées à différents niveaux par des poulies. Ces poulies sont des petites structures qui plaquent le tendon contre l'os sans pour autant l'empêcher de circuler. Cependant il peut arriver que le tendon augmente un peu de volume et il a plus de mal à circuler dans les poulies. Ces accrochages et blocages sont ressentis par le patient et sont gênants. Le traitement peut commencer par des infiltrations et en cas d'échec, la chirurgie peut alors être réalisée : elle consiste à retirer une des poulies pour faciliter le passage du tendon.

Vidéo : Les poulies des tendons fléchisseurs

© 2019 by Marc Soubeyrand.